Dentisterie sans mercure

Nouveauté: Dentisterie sans mercure.

 

 

Dépose des amalgames : Technique de retrait des plombages gris de façon sécuritaire, sans frais additionnel.

 

Les plombages en amalgames sont composés de 50% de mercure et de 50% d’alliage de métaux non-précieux (argent, étain et cuivre). Lorsqu’un plombage gris est défectueux, il est important de l’enlever de façon sécuritaire pour les patients, le dentiste et l’assistante afin de diminuer au maximum l’exposition au mercure. Cette mesure de sécurité est offerte gratuitement à nos clients.

 

Voici les recommendations de Santé Canada par rapport aux amalgames dentaires.

Santé Canada conseille aux dentistes de prendre les mesures suivantes :

 

1) On devrait songer à utiliser des matériaux dentaires sans mercure pour la restauration des dents de lait des enfants, lorsque les propriétés mécaniques de ces matériaux sont adéquates.

 

2) Dans la mesure du possible, on devrait éviter d’installer ou de retirer des amalgames des dents de patientes enceintes.

 

3) On devrait éviter d’utiliser des amalgames dentaires pour des patients souffrant d’affections rénales.

 

4) Lorsqu’ils installent ou retirent des amalgames dentaires, les dentistes devraient utiliser des méthodes et des équipements permettant de réduire le risque d’exposition aux vapeurs de mercure, tant pour leur patient que pour eux-mêmes, et d’éviter que les déchets d’amalgames n’aboutissent dans les réseaux d’égouts urbains.

 

5) Les dentistes devraient conseiller aux patients qui risquent de souffrir d’une hypersensibilité allergique au mercure d’éviter les amalgames. Chez les patients qui sont devenus hypersensibles, les obturations d’amalgame devraient être remplacées par d’autres matériaux, lorsque leur médecin le recommande.

 

6) Les nouveaux amalgames dentaires ne devraient pas entrer en contact avec les appareils buccaux métalliques comme les broches et les arcs dentaires.

 

7) Les dentistes devraient fournir à leurs patients les informations qui leur permettront de faire un choix éclairé concernant le matériel utilisé pour leurs obturations, notamment sur les risques et les avantages de ces matériaux et sur les solutions de rechange adéquates.

 

8) Les dentistes devraient reconnaître le droit des patients de refuser un traitement utilisant l’un ou l’autre matériel particulier.

 

 

 

 

– Notre priorité: votre santé. N’hésitez pas à communiquer avec nous pour plus de détails.

 

Dre Catherine Lê